Solidarité entre les coupables devant la Cour d’assises

Retour aux actualités

Pour la réparation du préjudice résultant de l’infraction, la Cour d’assises est liée par les demandes des parties civiles et doit statuer dans la limite de celles-ci.

En conséquence, elle ne peut faire droit à une demande de solidarité, sollicitée par l’un des condamnés, mais non par les parties civiles.

C’est dans ce sens que la Cour de cassation a récemment statué.

https://www.courdecassation.fr/jurisprudence_2/chambre_criminelle_578/2034_30_43836.html